financement Formation FIMO/FCO

Financer sa FIMO - FCO en étant demandeur d'emploi

L'action de formation financée par Pôle emploi

financement_fimo_pole_emploi

L'action de formation conventionnée par Pôle emploi - AFC - vise elle aussi à faciliter le retour rapide à l'emploi. Sa mise en œuvre permet de combler un écart entre les compétences détenues par un - ou des - demandeurs d'emploi et les exigences du marché du travail.

Quel public concerné

Vous êtes demandeur d'emploi indemnisé ou non indemnisé.

Avec votre conseiller Pôle emploi, le besoin de formation est apparu comme une démarche importante à mener pour accéler votre reprise d'emploi.

Quelles démarches mener

1 - telechargez votre devis AIF cliquez ici pour télécharger votre devis pole emploi

2 - remettez votre devis AIF à votre conseiller pole emploi

3 - Faites nous parvenir le devis AIF signé.. et vous êtes inscrit !!

Objectif de la formation

L'action de formation conventionnée représente l'opportunité d'amener les connaissances et compétences de demandeurs d'emploi au niveau demandé par le marché du travail,
  • en termes de savoir faire (savoir faire techniques, permis C, D, FCOS, langues étrangères, etc.)
  • en termes de diplômes, notamment pour certaines activités (aide à domicile, travail auprès d'enfants, etc.)
Quand elle est mise en oeuvre collectivement, l'action de formation conventionnée se déroule en centre de formation. Elle résulte d'un besoin d'embauches et de qualifications constaté auprès d'entreprises à potentiel d'emplois. Elle est suivie d'une embauche.

Mise en oeuvre individuellement, l'action de formation conventionnée peut aussi s'inscrire dans un parcours de Validation des Acquis de l'Expérience professionnelle (VAE), dont elle facilite la réussite.

Quelles aides associées

L'action de formation conventionnée par Pôle emploi donne droit
  • à l'allocation de recherche d'emploi en formation (AREF) pour les demandeurs indemnisés au titre de l'allocation de recherche d'emploi
  • à la rémunération de formation Pôle emploi (RFPE) pour les demandeurs d'emploi non indemnisés
De plus, L'action de formation conventionnée par Pôle emploi donne droit à l'aide aux frais associés à la formation (AFAF).

Source : Polemploi

Financer sa FIMO - FCO en étant salarié

Le plan de formation de l’entreprise

L’employeur peut planifier, après consultation des représentants du personnel, un certain nombre de formations dans l’année ou sur une période plus longue. Dans ce cadre, il est libre de décider :
  • d’envoyer ou non un salarié en formation
  • d’interrompre la formation et de rappeler le salarié à son poste de travail
    Il lui incombe également de financer la formation et de maintenir la rémunération et la protection sociale du salarié en stage.

Le congé individuel de formation (CIF)

L’initiative de suivre une formation appartient ici au salarié qui remplit certaines conditions. Il choisit la formation qui lui convient. À son terme, le salarié retrouve son poste de travail ou l’équivalent.

Il existe d’autres congés avec des objectifs de formation plus spécifiques tels le congé de formation économique, sociale et syndicale, le congé de formation des membres du comité d’entreprise, le congé de bilan de compétences ou encore le congé pour validation des acquis de l’expérience.

Le compte personnel de formation CPF

Le compte personnel de formation est un droit reconnu aux salariés disposant d’une ancienneté d’au moins un an dans l’entreprise : ils en ont donc l’initiative, même si, sauf en cas de rupture du contrat de travail, sa mise en œuvre requiert l’accord de l’employeur sur le choix de l’action de formation. Les salariés en CDD peuvent également accéder à ce droit, dans des conditions spécifiques. Les apprentis, ainsi que les salariés en contrats de professionnalisation, ne sont pas concernés, une formation leur étant déjà dispensée dans le cadre de leur contrat.

Les périodes de professionnalisation

Les périodes de professionnalisation ont pour objet de favoriser, par des actions de formation, le maintien dans l’emploi de salariés en contrat à durée indéterminée (ou en CDI ou CDD dans le cadre d’un contrat unique d’insertion) rencontrant des difficultés particulières. Six catégories de bénéficiaires potentiels sont visées :
  • les salariés dont la qualification est insuffisante au regard de l’évolution des technologies et des organisations
  • les salariés qui comptent vingt ans d’activité professionnelle ou âgés d’au moins 45 ans et disposent d’une ancienneté minimum d’un an de présence dans la dernière entreprise qui les emploie
  • les salariés qui envisagent la création ou la reprise d’une entreprise
  • les femmes qui reprennent une activité professionnelle après un congé de maternité ou aux personnes dans la même situation après un congé parental
  • les bénéficiaires de l’obligation d’emploi prévue à l’article L. 5213-13 du Code du travail, notamment les travailleurs reconnus handicapés par la CDAPH
  • les salariés bénéficiaires d’un contrat unique d’insertion (disposition en vigueur depuis le du 1er janvier 2010).
    La période de professionnalisation peut se dérouler pour tout ou partie en dehors du temps de travail.